Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

A l'usine

A l'usine, les minutes sont terriblement longues Je les compte dix fois avant qu'elles ne passent.
Dans cette fournaise on s'y enferme pour une éternité Pour quelque chose d'indéfinissable.
On y entre en ne pensant à rien, en riant On y vit sans espérance, avec révolte parfois Mais elle se calme, et les dernières minutes arrivent.

Derniers articles

De l'oubli de la lune

De l'intention...

Gentillesse

Chute libre

Du jaillissement vivant

Je tends, j'ouvre les mains...

Plume

Une halte

La nuit flotte sur les toits...

J'ai 17 ans